Les arbres sont des êtres vivants. À ce titre, ils ont besoin d’eau pour vivre, grandir et s’épanouir.

Baguettes en bambou
Baguettes en bambou

Arrosage et apprentissage de l’arbre. Une méthode simple et utile que nous avons apprise d’un japonais.

Matériel : utiliser une baguette soit en bambou soit en bois clair. Les touillettes a café en bois font également l’affaire.

Touillettes en bois
Touillettes en bois

Processus d’apprentissage

Chaque arbre est unique. Et s’ils ont tous besoin d’eau, de nombreux facteurs influent sur ce besoin. Vous devez donc “apprendre” celui de chacun de vos arbres.

Le processus d’apprentissage doit être renouvelé chaque fois que le bonsaï est rempoté ou déplacé : dans une nouvelle pièce, un lieu plus ou moins ombragé…

Il s’agit d’un processus en 4 étapes :

  • Mise en place d’une jauge
  • Contrôle du niveau
  • Arrosage
  • Contrôle de l’arrosage

Etape 1 : mise en place de la jauge

Ce procédé n’est pas sans rappeler le procédé de contrôle de l’huile de moteur avec une jauge à huile.

Prenez l’une de vos baguettes (en bambou ou bois clair) et enfoncez-la dans le substrat, jusqu’au fond du pot. La baguette restera en place tout le temps nécessaire à l’apprentissage, soit plusieurs semaines.

Si le niveau n’est plus visible en cours d’apprentissage, n’hésitez pas à la remplacer par une nouvelle baguette.

Etape 2 : contrôle du niveau

Contrôlez le niveau d’humidité chaque fois que vous avez besoin de vérifier si votre arbre à soif.

Pour cela, placer votre doigt au niveau du substrat pour avoir un repère et retirez la baguette.

  • Niveau > 50% : pas d’urgence, recontrôler ultérieurement.
  • Niveau > 30% : faites un nouveau contrôle 24h plus tard.
  • Niveau < 30% : il est temps d’arroser votre arbre bonsaï !

Etape 3 : arrosage

Arroser abondamment votre arbre bonsaï par le dessus, sur le substrat, et jusqu’à écoulement de l’eau dans la coupelle située sous le pot.

Si le pot n’a pas de trous, votre arbre aura “les pieds dans l’eau” et ses racines de l’arbre pourriront.

Conseil : si le pot n’a pas de trous, vous pouvez en percer vous-même. Sinon, mettez votre arbre dans un pot ayant déjà un ou plusieurs trous.

Voir notre Fiche Pratique sur le rempotage.

Etape 4 : contrôle de l’arrosage

Le lendemain de l’arrosage, contrôlez à nouveau le niveau sur la baguette. Si le taux d’humidité est à 100 %, aucun soucis, l’arrosage s’est bien déroulé.

Poursuivez l’apprentissage jusqu’à ce que vous ayez identifié la périodicité d’arrosage pour votre arbre bonsaï. Vous pourrez alors vous passer de la baguette.

Problème rencontré et solution

Le principal problème que vous serez amené à rencontrer, c’est lorsque le niveau d’humidité visible sur la baguette n’est pas uniforme. Cela arrive souvent avec les substrats compact des arbres d’importation ou lorsque votre arbre a besoin d’être rempoté.

Description du problème

Lors du contrôle de niveau de l’humidité, vous constatez que la baguette n’est humide qu’en haut et en bas, mais pas entre les 2.

La raison est que l’eau d’arrosage a ruisselé le long des parois du pot et n’a pas suffisamment mouillé la motte compacte dans laquelle se trouvent les racines. Ce qui a pour conséquence de tuer votre arbre à petit feu alors même que vous pensiez l’avoir correctement arrosé.

Solution : conduite à tenir

Votre arbre bonsaï n’ayant pas eu assez d’eau pour répondre à ses besoins, il va falloir vous assurer que la motte soit parfaitement imbibée d’eau.

  • Placez l’arbre et son pot dans une bassine et recouvrez d’eau jusqu’au milieu du tronc.
  • Laissez 45 minutes pour que le substrat soit parfaitement imprégné d’eau avant d’égoutter l’arbre.
  • Contrôlez le niveau dès le lendemain.
  • Renouvelez l’opération jusqu’au complet mouillage de la motte.
  • Vous pouvez ensuite reprendre le procédé d’apprentissage normalement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Autres Fiches Pratiques pouvant vous intéresser…

Le Kiosque des Compagnons vous propose…