La litière naturelle en forêt

Une litière est naturellement présente sur tous les sols de forêt, de quelques millimètres à plusieurs dizaines de centimètres. Elle est généralement composée de feuilles et de débris organiques.

C’est le terrain de développement de mycéliums saprophytes qui décomposent la lignine puis la cellulose. Sous l’action de la microfaune (collemboles, acariens, lombrics, cloportes), de certains champignons et bactéries, la litière se transforme en humus. Cette transformation peu se faire en quelques mois (sous les espèces feuillues ou avec un sol à pH basique à neutre) ou plusieurs années (sous les conifères ou sur sol à pH acide).

La litière est le début de la chaine d’alimentation pour les arbres, grâce à l’action des détritivores, qui alimentent nombreux insectes, oiseaux, reptiles et micromammifères. La litière est colonisée par les champignons qui participent a l’alimentation direct des arbres ; ils s’agit de « Mycorhizes ».

Voir la Fiche Pratique sur l’histoire des mycorhizes.

La litière superficielle est sans cesse fouillée par les oiseaux et micromammifères, ce qui facilite sa décomposition aérobique, et participe au développement de toute cette microfaune. Elle est peu à peu décomposée et mélangée avec les particules minérales, peu soluble dans l’eau.

La litière est aussi un très bon régulateur climatique, contre les fortes chaleurs du soleil. Elle participe à maintenir l’humidité pour limiter l’évapotranspiration du substrat.

Les litières pour les arbres en pot

Notre expérience de la culture en pépinière nous a révélé que certains matériaux permettaient de reproduire cette litière sous nos arbres en pots et ainsi « booster » le développement des mycorhizes.

Nous avons sélectionné la paille de chanvre et la paille de Miscanthus ont ces effets « booster », les autres pailles ou matériaux testés n’ont pas donné les mêmes résultats.

Nous mettons ainsi systématiquement une litière sur le substrat lors du 1er empotage ainsi que pour les rempotages. Celle-ci se décompose et disparaît en 18 mois environ.

Tableau des caractéristiques de la litière de substrat

Caractéristiques des litières de substrat

Trouvez un type de litière en tapant son nom commun ou latin dans la zone « Rechercher » située en haut du tableau.
Veuillez noter que certaines litières sont référencés dans les Fiches Pratiques sur les amendements ou les substrats.
Si vous ne trouvez celle que vous cherchez, merci de le signaler à nos équipes : nous l'ajouterons dans les meilleurs délais.
Couvertureactivateur mycorhizepHCEC (capacité d'échange cationique)C/N (rapport azote/carbone)% rétention en eaudurabilitéAction chimique% porositéindice des videsasphyxie% airdensité
Sphaigne+3,94,9150 à 250 125 à 135 1200 à 1500très bonne+++95 à 970,5forte<15 0,05 à 0,07
Ecorce de Pin+45,19530015bonne+855,7faible30 à 580,3 à 0,4
Copeaux Epicea+5,86,55 à 20250 35 à 40bonne++ 90 à 95 20faible55 à 600,23
Paille de Chanvre+++785300très bonne++faible
Paille de Miscanthus+++7,2300très bonne++faible
Paille de lin+7,3230très bonne++faible

Voir la Fiche Pratique sur les amendements et la Fiche Pratique sur les substrats.

Une litière pour la pépinière, l’atelier plein air et l’arboretum

Nous avons également expérimenté la litière de copeaux au sol, et c’est une grande satisfaction !

Non seulement cela facilite le désherbage sous les tables placées dans les serres, mais le sol de l’ensemble de la pépinière n’est ni boueux ni salissant après la pluie. Idéal pour la pratique de nos différentes activités.

Mais le plus étonnant a été de découvrir l’incroyable ambiance générée par les Terpènes dégagés par une litière composée de copeaux de conifères !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Autres Fiches Pratiques pouvant vous intéresser…

Le Kiosque des Compagnons vous propose…