Le Prélèvement

Le prélèvement.

Dans la situation idéale.

Le projet de prélèvement à été prévu longtemps à l’avance et il est donc possible de préparer l’arbre à prélever.

 

Le prélèvement par lui-même

Il se fait en conservant autour du tronc une motte de terre avec quantitées de racines suffisantes pour permettre a l’arbre de survivre au traumatisme qu’il subit par lors du prélèvement. Cette motte est quelque peu proportionnel au diamètre du tronc et du volume de l’arbre. Les racines qui se trouvent dans cette motte de terre d’origine, sont indispensables pour la survie de l’arbre.

Le transport

Cette motte est aussi importante pour pouvoir transporter l’arbre après rempotage. Il est conseiller d’emballer cette motte dans une « tontine » en toile de jute horticole pour éviter que la motte lorsqu’elle sèche ne s’éffrite et mette les racines a nues.

L’empotage

La préparation de l’empotage se fait de manière classique d’un rempotage. Les racines sont préservées et libéré de leurs motte de terre d’origine pour permettre a l’arbre de se développer dans son nouveau substrat à bonsaï. C’est a ce prix que les nouvelles racines qui se développeront vont créer un pain racinaire dense et dans l’ensemble du pot de culture.

Attention particulière : Dans certains cas les arbres prélevés « yamadori » sont mis avec la motte initiale dans leur nouveau pot de culture, et on rajoute simplement du substrat bonsai dans l’espace laissé entre la motte et le pot. Ce qui a pour conséquence de développer essentiellement des racines dans ce substrat bonsai. En effet les racines se développent plus facilement dans un substrat drainant qui est oxygéné. La motte initiale étant plus compacte donc moins favorable au développement des nouvelles racines. Au premier rempotage il faudra enlever cette motte de terre d’origine et vous serez contraint de couper les racines devenues très longues, avec un risque de perdre l’arbre après ce rempotage, car vous n’aurez peut etre pas les conditions optimales pour accompagner un rempotage aussi sévère. Alors lorsque vous achetez un « yamadori »  soyez vigilant sur ce point.